Un des hauts dirigeants français de YouTube quitte San Francisco pour devenir directeur général de Google France

Les employés de Google France connaissent leur nouveau patron.

Selon nos informations, le Franco-Suisse SĂ©bastien Missoffe (MBA’05D), qui occupait depuis deux ans le poste de vice president YouTube Operations au niveau mondial, est nommĂ© directeur gĂ©nĂ©ral de Google France. Il prendra ses fonctions le 1er avril. Il Ă©tait jusqu’ici basĂ© Ă  San Francisco.

AgĂ© de 43 ans, SĂ©bastien Missoffe remplace l’Australien Nick Leeder, qui a annoncĂ© il y a quelques semaines en interne son dĂ©part. A la tĂŞte de Google France depuis 2013, Leeder part à Dublin, en Irlande, pour diriger l’Ă©quipe grands comptes (large customer sales) EMEA

Dans la peau d’Ilian Mihov, Dean de l’INSEAD

Le Dean de l’INSEAD est un homme occupé et efficace. Il affiche un air tranquille, sûr de lui, non pas par arrogance, mais parce que son engagement de tous les instants porte ses fruits. Le MBA de l’institution est classé #1 mondial par le FT en 2016 et en 2017, la campagne de fund raising est un succès et les entreprises du monde entier s’arrachent les diplômés. Le Journal des Grandes Ecoles et Universités l’a suivi avec intérêt et plaisir durant une journée.

L’INSEAD maintient la première place dans le classement international des programmes MBA 2017 du Financial Times

Le Financial Times a classĂ© l’INSEAD en première position pour la deuxième annĂ©e consĂ©cutive dans les classements des programmes MBA mondiaux (“Global MBA Ranking 2017”).

Pour arriver en tête de classement, l’INSEAD a obtenu d’excellents résultats dans plusieurs catégories prises en considération par le Financial Times, incluant la progression de carrière des anciens élèves, la diversité internationale et le développement d’idées innovantes.

En 2016, l’INSEAD avait marqué l’histoire des classements du Financial Times en devenant la première école offrant un programme MBA en un an à être classée numéro un mondial par le FT. L’INSEAD fait partie des cinq seules écoles mondiales à avoir obtenu, avec Harvard, Stanford, Wharton et London Business School, la première place du classement du Financial Times dans l’histoire de ces classements pour son programme MBA.