Events / Club Economie – Protection sociale : clap de fin ou transition ?

Club Economie – Protection sociale : clap de fin ou transition ?

11 mai 2017
08:30 - 10:00

KBL Richelieu, 22 Boulevard Malesherbes, Paris 75008

Le Club Economie, animé par Bruno Dumont (MBA 86J) & Jean-Pierre Schmitt (MBA 65), vous propose un petit déjeuner sur le thème :

Protection sociale :
clap de fin ou transition ?

avec Emmanuel Racine (MBA 69),
Auteur de « des retraites ? Nous n’en aurons pas ! A moins que … » publiĂ© chez LGO Editions

Jeudi 11 mai 2017 à 8h30 (Accueil dès 8h00)

KBL Richelieu – 22 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris

La couverture sociale française est une forme de fiertĂ© nationale, pourtant elle est reconnue comme intenable en l’Ă©tat. Et ça ne va s’arranger ! Faut-il revoir Ă  la baisse les remboursements alors que les demandes de santĂ© augmentent ? Le financer autrement ?

Emmanuel Racine nous exposera des pistes crédibles pour résoudre ce problème national. L’impératif étant à ses yeux de partir des réalités d’aujourd’hui. Notamment la transformation économique radicale que nous vivons, où le travail humain traditionnel est remplacé par des acteurs dématérialisés.
Le numĂ©rique envahit tous les secteurs, les robots s’imposent dans de multiples mĂ©tiers : est-ce que ces nouveaux outils pourraient Ă  l’avenir constituer l’assiette taxable pour le financement de la protection sociale ? Peut-on en quantifier la masse ? Et comment Ă©valuer les effets de ce scĂ©nario sur la compĂ©titivitĂ© (comme on le fit lors de l’instauration de la TVA), mais Ă©galement sur les Ă©changes internationaux de biens, de services et de personnes, que l’on ne peut Ă©videmment pas brider ? Ce dĂ©bat, auquel nous convie Emmanuel Racine, ne peut ĂŞtre ignorĂ© des entrepreneurs.

Sa conviction d’EuropĂ©en est qu’un tel projet est Ă  lancer avec l’Allemagne et que les autres pays europĂ©ens devront y ĂŞtre associĂ©s progressivement

L’interview d’Emmanuel Racine

Emmanuel Racine (MBA’69) a exercé son activité professionnelle sur cinq continents. En tant que directeur international d’un grand groupe immobilier, il a eu l’occasion de découvrir les systèmes de protection sociale des salariés dans les filiales du Groupe en Europe et aux Etats Unis . Cela l’a conduit à s’intéresser à la question des retraites. Puis, à partir de l’étude financière des systèmes de retraites, thème sur lequel il a écrit un essai, il a étendu son analyse à l’ensemble du financement de la protection sociale.